JL Mélenchon, la grande arnaque européiste du Front de gauche.

Publié le par DAN

La démagogie est mauvaise conseillère.
 
"l'Europe est absolument indispensable", "ceux qui ne veulent pas l'Euro sont pour un repli nationaliste et xénophobe" et ainsi de suite. En fait, les organisations qui composent le Front de Gauche ont fait leur le discours des fédéralistes européens: il n'y a pas d'avenir en dehors de l'Europe, les nations sont des structures dépassées (et accessoirement colonialistes, racistes, xénophobes...), les problèmes du XXIème siècle ne peuvent être traités qu'au niveau européen, etc." La Lettre Volée 

En Juillet 2010 le groupe auquel appartient JL Mélenchon au Parlement de Strasbourg, et qui pour ce qui le concerne s'abstenait(a) courageusement de prendre part au vote, son groupe donc votait une résolution favorable à l'établissement du Fond européen de stabilité financière et du mécanisme européen de stabilité, c'est à dire en faveur d'une plus grande coordination des politiques budgétaires des Etats membres sous la tutelle européenne (4).

Coordination qui ne pouvait conduire la France qu'à adopter les critères libéraux en usage dans la majorité des 27 Etats membres. Ce vote surprenant alors que ces "parlementaires" reconnaissaient ne jouer aucun rôle dans le processus de prise de décision (17) et qu'il ne pouvait s'agir que d'un blanc-seing donné à la "Grosse" (lire en allemand, aussi) Commission.

Sans doute ne vais-je pas ici céder à un retour de la propagande contre "l'hitlero-trotskisme"(b), même si le fédéralisme européen trouve dans la propagande nazi (allemande) en faveur des Etats Unis d'Europe(c) un curieux précédent et avec Robert Schuman un non moins curieux parrainage. Laissons là pour l'instant et contentons nous d'observer et de décrire les aventures du nouveau "Général Boulanger" (lire) .

Ainsi JL. Melenchon qui n'est que l'ombre chinoise (sic) du "Non" à la Constitution européenne, alternant gestes démagogiques contre l'europe, menaces et anathèmes européistes. 

(a) A noter l'absence de Jean Marie LePen.

(b) Sans en contester le bien fondé pour caractériser les stratégies velleitères de collaboration avec l'occupant nazi et Déat ou encore et la recherche de fraternisation avec l'occupant des Lambert et Molinier, des responsables "historiques" du trotskisme en France. JL Mélenchon était à l'enterrement de Lambert (2008).

(c) Voir à ce sujet "Le Bal des Maudits" film avec M. Brando (DVD)

Résolution & Votes
   

Commenter cet article