Humour et dérision en politique - les successeurs de Porte et Guillon.

Publié le par DAN

Humour et dérision, la banalisation.

De fait le départ de Porte et Guillon licenciés par Val et Cie celà ressemble à une mauvaise Bd de "Charlie Hebdo" - mais ce n'est pas là si dramatique à lire sur une journée les déclarations qui embellissent la vie politique.

Ainsi d'un spécialiste, Brice Hortefeux dénonçant "la chasse à l'homme" dont serait victime son ami Eric Woerth - et découvrant la souffrance des victimes, ou de cet avocat d'une contrevenante en Niqab dénonçant "un délit de sale gueule" - ce qui était à l'évidence impossible à vérifier. Mais bien sûr la Palme à l'usager de l'Elysée réduisant "le train de vie" sans doute pour mieux "épargner" ses avions.

En un mot, à ceux qui trouvent que parfois j'en fait trop, ou cède à la facilité, je répondrais que je suis de mon temps, me faudrait il être plus royaliste que "nos rois" ?

"La conductrice verbalisée le 2 avril à Nantes pour avoir porté son voile intégral au volant a-t-elle été victime d'un «délit de sale gueule» ? C'est en tout cas ce que plaide son avocat, Me Jean-Michel Polloni." Le Parisien.fr 28/06/10

 

«Eric Woerth fait l'objet d'une véritable chasse à l'homme et c'est une chasse à l'homme à la fois injuste et dangereuse», a jugé, au cours du «Talk Orange-Le Figaro», Brice Hortefeux en qualifiant son collègue du gouvernement d'«homme intègre», «compétent» et «déterminé». Et Brice Hortefeux ajoute: «Je suis sûr qu'au fond de lui-même, c'est un homme qui souffre». Le Parisien. fr 28/06/10 

guignol

LIRE

 

Une punition exemplaire, travailler 35h pour gagner rien (sarkozysme)

Publié dans SOCIETE

Commenter cet article