Hollande, l'autre fromage des spéculateurs ?

Publié le par DAN

  dindon c

Chers amiEs je dois confesser l'ennui que suscite en moi cette campagne électorale, tant d'efforts des uns ou des autres pour nous faire croire que nous pourrions devenir des européistes heureux, d'ailleurs le sujet n'est pas même abordé tant le consensus en serait acquis. A vrai dire, depuis 60 ans que ce poème est mis en musique par les branches les plus diverses de notre oligarchie, du Front de Gauche à l'UMP en passant par le Modem, les Verts ou le Parti socialiste que l'on devrait s'étonner d'un résultat aussi pitoyable. Chômage, délocalisations, desindustrialisation, grande pauvreté, logements insalubres et difficultés à se faire soigner par manque d'argent ou d'hôpitaux, aucun tract, aucune affiche ne pourrait suffire à recenser tous ces méfaits - si d'ailleurs l'absence de démocratie ne tendait pas à rendre cet effort même inutile. Ainsi donc il ne serait nullement question de jeter à bas l'édifice réactionnaire et ultra libéral, l'Union européenne, ni même d'en contester l'unité de mesure qu'est l'euro. Alors à quoi bon tout ce cirque ? Le Palais de l'Elysée, Matignon ou Bercy ne sont plus que les sinécures ou s'emploient des eunuques en politique, la médiocrité du personnel qui s'agite là ou pour y accéder ne démentira pas mon propos. Modernes, l'Espagne et la Grèce ont placé là des banquiers de faillite, ultime mesure de réduction des coûts, de restructuration de la démocratie avant "délocalisation" en Chine - Ou tout du moins quelque chose de ressemblant. Mais bon il est l'heure et je me dois de quelques réflexions sur François Hollande et la "gauche camembert". Bof !  

 NB. A suivre, car déjà j'en ais ras le bol. 

   

Commenter cet article