Heureux comme un élu en France - Le Canard enchaine.

Publié le par DAN

... L'accaparement de l'Etat par quelques uns - partis, groupes d'intérêts,... - est un risque permanent de nos républiques. Sous Giscard, sous Mitterrand ou sous Chirac, des soupçons ont existé, ils atteignent aujourd'hui des sommets. A l'heure où l'imagination est au pouvoir en matière institutionnelle, où l'on parle de VIe République, de démocratie participative, de cumul des mandats ou de réforme du Sénat, la première demande des Français, c'est l'indépendance de l'Etat. Si la Ve République, qui a été créée en grande partie pour cela, n'est plus en situation d'apporter cette garantie, il faudra bien un jour imaginer des solutions plus durables et plus expéditives.

  Hubert de Marans.

La Revue Critique des Idées et des Livres
Pour une banane t'as plus rien !

PARIS — Ségolène Royal, ex-candidate PS à l'Elysée, a lancé mardi soir un pavé dans la mare en dénonçant sur TF1 un "système Sarkozy corrompu" en pleine affaire Bettencourt, suscitant une vague d'indignation de la droite, qui l'a renvoyée aux "mauvaises pratiques" de l'ère Mitterrand. .. AFP 29/06/10

 banane.jpg

La France aime sa république bananière - et c'est sans mauvais esprit qu'elle en a exporté le modèle en Afrique - reconnaissons cependant à l'oligarchie, toutes tendances confondues, une capacité, corporative donc, à "vouloir toujours plus".

Que l'on embrasse Freche ou Balkani c'est toujours cette même odeur de poisson plus très frais - l'Etat est mis en coupe réglée. Ils ont donc beau jeu de s'envoyer des noms à la figure, "sarkozy", "mitterrand".

"S'il y en a qui devraient se rejouir d'etre français, ce ne sont ni les joueurs ni les supporteurs des Bleus, mais bien les ministres et autres politiques mis en cause dans differentes affaires pour la plupart sorties par « Le Canard» ces dernieres semaines.

Le site NouvelObs.com a fait une interessante revue des correspondants de la presse etrangere en poste a Paris. Et le verdict est severe.

Pour ses 12000 euros de cigares en dix mois offerts par Ie contribuable, Christian Blanc n'aurait pas fait long feu, selon Gero von Randow, correspondant de « Die Zeit » a Paris : « En Allemagne (...), des lors qu'il y a enrichissement prive, c'est toujours la demission. » Et de rappeler que Ie couperet est tombe sur un ministre allemand qui etait simplement parti en vacances dans sa berline de fonction, ou sur un depute Vert ayant utilise ses « miles » a titre prive. Et au Royaume-Uni? «. Christian Blanc serait au chômage. C'est absolument sur! », juge Charles Bremner, correspondant du « Times », qui cite Ie scandale a Londres des frais parlementaires : « Les elus concernes ont du se retirer meme pour des sommes mineures. »

Meme topo pour Christine Boutin, cumulant sa retraite de parlementaire avec une mission remuneree 9 500 euros (auxquels elle vient de renoncer). « Aux Etats. Unis, sa vie politique serait terminee, juge l'essayiste Ted Stanger. Mais en France l'opposition y va mollo » en raison des scandales dans son camp... Et de pointer Ie « pacte social» a la française : « Les puissants profitent du systeme, tout en laissant aux "petits" une part du magot (...).»

A l'unisson, Ie correspondant du « Times» rencherit : « En France, il y a une tradition de privileges (...). Les Britaniques font davantage le lien entre les depenses publiques et l'impot. » Et pourtant, de ce cote-ci de la Manche comme de l'autre, c'est quand meme « nous qui payent » a chaque fois, selon le mot de Coluche !"

 

Le Canard enchainé 23 Juin 2010

 La France, volontiers donneuse de leçon, en est réduite à regarder ailleurs ou peut se jouer encore le respect de la démocratie et du bien public, chez nous c'est l'enchainement fatal du laisser faire au laisser aller, une république souillon.

Publié dans AFFAIRE WOERTH

Commenter cet article