Haiti - mais c'est en France que la démocratie haitienne est bafouée (Le Courrier)

Publié le par DAN

le courrier  
Après cette visite aux Glières - où il va s'assurer que les résistants sont bien morts, il charge donc ses milices de faire rêgner l'ordre et donc le silence dans les milieux de l'opposition haitienne n'hésitant pas à les déposséder de leur initiative. Les résistances sont donc fort maltraitées par le Résident de l'Elysée. Certes, Haiti n'est plus d'actualité - au plus une escale dans un voyage de l'épouse de notre Président (USA) vers le Mexique, mais l'on doit rester vigilant sur les signes de la décomposition de cette république Française, ici la mise à mal de la démocratie d'opinion. Pas trop étonnant non plus que les faits soient relevés par un quotidien Suisse.  

"Cette année, il (H. Fassler) s'apprêtait notamment à épingler les propos ambigus du président français Nicolas Sarkozy concernant la responsabilité française dans la misère historique de l'île caraïbe."

".. Cette année, l'hommage au libérateur haïtien Toussaint Louverture s'est achevé sur fond de polémique. Les fondateurs du pèlerinage au Fort De Joux, près de Pontarlier (Haut-Doubs), ont en effet été privés de parole lors de la cérémonie officielle, le 7 avril dernier. Censure, selon l'historien Hans Fässler, qui devait s'exprimer en leur nom. Question d'organisation, ont rétorqué les autorités locales UMP. Celles-ci ont pris en main un rendez-vous créé en 2002 par des Haïtiens en exil de France et de Suisse et leurs amis.
«Je suis vraiment fâché. Il faudra trouver une solution pour l'avenir», fulmine Hans Fässler. Le Saint-Gallois, spécialiste des ramifications suisses de l'esclavage mondial, raconte avoir appris au dernier moment que son discours n'aurait pas lieu. Selon lui, l'incident a jeté un froid parmi les dizaines de personnes rassemblées là où mourut dans son cachot le père de la première république noire. «Les Haïtiens et nous, avions toujours eu tacitement voix au chapitre durant la partie officielle. Mais, mercredi dernier, seuls le maire de Pontarlier et l'ambassadeur d'Afrique du Sud à Paris ont parlé.»
Lire la suite.

LIRE

 

HAITI - Paroles d'un Haitien sur la reconstruction et les grandes puissances, Philippe Joseph Antonio.

 

HAITI - Témoignage de Michel le Bris (Etonnants voyageurs).

   

Publié dans MONDE

Commenter cet article