Guilad Shalit prisonnier de guerre israelien en Palestine.

Publié le par DAN

 Eric Raoult se trompe de Bettencourt !

On doit espérer dans une solution du conflit militaire qui oppose les resistances palestiniennes à l'armée d'Israel et qui permette l'établissement d'un Etat palestinien viable et donc l'abandon des territoires occupés, colonisés par Israel. La cessation des opérations militaires serait un premier pas vers l'ouverture de négociations et la libération des prisonniers de guerre, l'israelien Guilad Shalit comme l'étudiant palestinien Salah Hamouri.

Mais la campagne, sans nul doute légitime, pour une libération anticipée de Guilad Shalit ne doit pas servir à étouffer les crimes commis par l'armée israelienne contre les convois humanitaires vers l'enclave palestinienne de Gaza, cette instrumentalisation serait honteuse et porterait atteinte à l'honneur d'un soldat - ce qui est malheureusement le cas aujourd'hui.

Pour conclure sur un rappel, Bétancourt était citoyenne de Colombie comme Gilad Shalit d'Israel, alors ou  Eric Raoult se trompe de Bettencourt ! .. ou peut être un lapsus, ou c'est l'age de la retraite.

Car il n'est pas inutile s'agissant d'un membre de l'oligarchie de faire quelque rappel de notre droit sur la double nationalité, aucun Français ne combat dans ces régions, aucune citoyenne n'est a indemniser pour sa vie politique dans son pays d'élection, à l'étranger. 

Régime de la double nationalité

En vertu du principe de souveraineté, la France considère le double national en tant que ressortissant titulaire de l'ensemble des droits et obligations attaché à la nationalité française, qu'il s'agisse d'un Français ayant acquis une nationalité étrangère ou d'un étranger devenu français.

Un Français binational ne peut cependant faire prévaloir sa nationalité française auprès des autorités de l'autre Etat dont il possède aussi la nationalité lorsqu'il réside sur son territoire. Ce binational est alors généralement considéré par cet Etat comme son ressortissant exclusif et, il s'en suit que la protection diplomatique de la France ne peut s'exercer contre l'autre Etat dont dépend le binational et, réciproquement, pour l'Etat étranger qui ne peut faire bénéficier de sa protection le binational sur le territoire français.

[service public.fr]

Gilad Shalit, c’est notre Betancourt à nous», a lancé Eric Raoult visiblement très à l’aise, sur la scène dressée sur le Parvis des Droits de l’homme. Le député UMP de Seine Saint Denis, (qui, soit dit en passant, se faisait assez discret depuis l’affaire du Goncourt remis à Marie N’Diaye), était fier, hier soir, d’annoncer qu’il avait quitté une réunion de parti sur les retraites car, a-t-il ajouté, «Israël, c’est plus important que les retraites». [source Les Manants du Roi] boycott israel a

Publié dans MONDE

Commenter cet article