Girouette - les nouveaux symboles de l'oligarchie.

Publié le par DAN

La politique au gré du vent et des marchés (boursiers)
girouette  C'est long un quinquennat - ca peut vous sembler durer un siècle; mais ne nous y trompons pas, ce n'est pas non plus le siecle des "lumières", l'inaugurer avec Mireille Mathieu pourrait générer une telle confusion; et pas non plus le "Grand Siècle", vous devinez pourquoi; c'est juste un siècle de cinq ans. Faudrait il alors que la vie politique se soit accéléré ? ou peut être que l'ensemble des politiques y ait été épuisé qu'on essayait autrefois sur un siècle - de la relance vertueuse à la sainte austérité. Plus simplement sans doute, stupéfaite, la Terre se serait arrêté de tourner.

"C'est une décision pragmatique et importante qu'a prise Nicolas Sarkozy. A l'occasion de la deuxième conférence sur le déficit, le chef de l'Etat a annoncé hier une prochaine révision de la Constitution qui modifiera substantiellement la gouvernance des finances publiques, en rendant quasi impérative la réduction du déficit pour n'importe quel gouvernement. Mais sans aller jusqu'à imposer la règle allemande, à savoir inscrire dans la Constitution un objectif chiffré (retour à l'équilibre dès 2016 outre-Rhin). Une telle règle aurait été impossible à faire voter au Congrès, avec une majorité des 3/5 es requise.

La réforme à venir fera «  obligation à chaque gouvernement issu des urnes de s'engager pour cinq ans sur une trajectoire de déficit », explique Nicolas Sarkozy, ainsi que «  sur la date à laquelle l'équilibre des finances publiques est atteint ». En clair : le prochain gouvernement devra, en 2012, dire précisément quelle est sa stratégie et fixer un cap proche de l'équilibre pour 2017. Et s'y tenir. La loi de programmation pluriannuelle qu'il fera voter par le Parlement aura une valeur contraignante pour les cinq budgets suivants."

 

Les Echos 21/05/2010

economie-menagere.jpg En cherchant à contraindre le futur gouvernement à se montrer moins imbécile que lui-même, Nicolas Sarkozy pourrait donner l'impression de dresser son autocritique - en réalité le constat est navrant, il n'a toujours rien compris à ce que l'on attend d'un chef d'Etat, impulser des choix stratégiques à long terme et non pas se comporter comme la ménagère de 60 ans et plus(a) - sauf à postuler une candidature de JC Trichet à la présidentielle ! 
  (a) C'est à dire une génération de femmes qui auront été instruites à l'économie ménagère, ce qui fut sans doute le cas de Madame A. Merkel.

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article