Gérard Collomb, un autocrate dans la tourmente des législatives - l'affaire Th. Braillard.

Publié le par DAN

 
Panneau entree
 

Sans doute que si Gérard Collomb n'a pas encore perdu les élections de 2014, il a déjà perdu la tête. L'affaire Braillard ne pourrait être qu'un épisode parmi d'autres du non respect de l'accord entre le Parti socialiste et les Verts - et comme tel sans grand intérêt - si ne se profilait derrière l'enjeu des élections de 2014 et comme suppléante du candidat EELV une "socialiste d'opposition" à la majorité municipale, Perrin-Gilbert maire du 1° arrondissement de Lyon (Les Pentes de la Cx Rousse).

Dans le camp de Gérard Collomb, la suppléante socialiste de Th. Braillard a été exclue du Parti socialiste(a) tandis que Braillard, membre du PRG, est assigné en justice pour propagande mensongère ("majorité présidentielle"). Sans développer davantage ici sur l'utilisation frauduleuse des biens de la municipalité (voitures, ..) pour cette campagne dénoncée par le candidat EELV.

Mais pour donner toute son importance à cette querelle judiciaire faut il encore rappeler que face à la diversité des candidatures "de gauche", Nicolas Sarkozy était arrivé en tête de la Présidentielle sur Lyon, au 1° tour donc.    


MEIRIEU-BRAILLARD---Duel.jpg "Dans un article publié mercredi 30 mai par « Le Monde «, Philippe Meirieu s’en prend directement au maire de Lyon et à Thierry Braillard à qui il reproche précisément « d’arpenter quotidiennement la circonscription avec la voiture de la mairie et de faire le marché avec les drapeaux du parti socialiste ». Attaque plus ciblée encore adressée à Gérard Collomb mais à mots couverts : «Que met-on en avant pour me présenter comme un danger pour Lyon ?(…) Mon souci de ne pas augmenter de grosses institutions  lyonnaises déjà très dotées ? (…) De quoi me soupçonne-t-on exactement ? De ne pas être un lobbyiste zélé des groupes de pression locaux ? »." F3 Extraits
 
 

Si le langage de notre autocrate est à l'image du "sarko-socialisme", désignant ses opposants écologistes (Etienne Tête dont j'avais soutenu ici la candidature aux récentes cantonales) comme "Khmers verts", Gérard Collomb doit encore compter avec les opposants au projet de Grand Stade à Décines qui font campagne ("Non au Parti du Stade"auprès des candidats à l'investiture sur le Rhône. Une façon de décrypter des étiquettes fantaisistes, "radical", "alternatif", "écologiste" qui cachent des appétits bien communs.

Si l'on ajoute à celà le combat politique pour reprendre aux opposants communistes la 14° circonscription (Vénissieux), on consultera sur ce sujet et à propos des orientations du PCF le blog d'André Gérin - qui n'est plus candidat à la députation ; la vie politique à "gauche" ne manque pas d'intérêt. Non-au-Parti-du-Stade.JPG

(a) A noter aussi l'exclusion de l'épouse du Président de la Région Rhône-Alpes, ancienne adjointe donc au Maire de Bron, pour son manque de solidarité de groupe dans le vote du budget. Mais ce Maire qui sait montrer son efficacité dans le soutien aux Rroms victimes cet hiver de l'incendie de leur camps conserve ma sympathie.
   guignol  

DEJA

PUBLIE

@ Grand Lyon, manque de sérieux, non respect des engagements, critiquent les éboueurs et d'autres ..

VENINOV - Une victoire de la CGT, la poursuite de l'activité industrielle !

Pétition pour le maintien d'une agriculture paysanne en zone péri-urbaine - Décines Charpieu.

@ Le Pôle Métropolitain - Un nouvel étage de la fusée oligarchique est né.

@ Région Rhône Alpes - le sionisme subventionné c'est 11 enfants parmi les 55 civils tués par Israel (Amnesty 2012)

     

Commenter cet article