France 24 - lente décomposition sur les ruines de l'empire Kouchner

Publié le par DAN

"... Les syndicats CFDT, CFE-CGC et CFTC de la chaîne France 24 ont déposé un préavis de grève à durée illimitée à partir du 13 janvier, pour dénoncer "le silence des autorités de tutelle" après la motion de défiance des salariés envers Christine Ockrent.

Les dissensions à la tête de l'Audiovisuel extérieur de la France entre le président Alain de Pouzilhac et Christine Ockrent ont atteint un paroxysme à la suite d'une affaire d'espionnage informatique à France 24, impliquant notamment une proche collaboratrice de Christine Ockrent" Google (extrait). 
Luttes de pouvoir à la direction bicephale de France 24, la position de Christine Ockrent devient plus difficile depuis le départ de son ministre (mari) de tutelle, Bernard Kouchner. Les menaces du Ministre de la Culture, Frédéric Mitterand, son soutien à une personnalité discréditée dans cette entreprise ne seront pas suffisant pour ramener la sérénité necessaire. Ces luttes de pouvoir pourraient enfin dissimuler les réels problèmes sociaux qui se posent à cette chaine de l'audio-visuel public à l'international. C'est ce que souligne le SNJ CGT qui soutient la demande de nomination d'un administrateur provisoire.

 

Le SNJ-CGT ne s’associe pas au mot d’ordre de grève de la CFDT et de la CFE-CGC. Il refuse de prendre parti pour l’un ou l’autre des dirigeants actuels de France24. Et refuse qu’une grève soit instrumentalisée pour soutenir une direction.

Pour le SNJ-CGT, les deux dirigeants ont été désignés ensemble pour la même mission et aucun d’eux n’a su se montrer à la hauteur de la responsabilité qui leur a été confiée.

Le SNJ-CGT dénonce à nouveau l’attitude de notre direction à empêcher toutes avancés sociales à France24 : les accords de temps de travail jamais négociés, disparités hommes-femmes, traitements inégaux sur le temps de travail, entre autre. 

Le SNJ-CGT espère que  les pouvoirs  publics  prendront la mesure de la gravité de la situation et salue l’action de l’intersyndicale (SNJ, FO et CGT) de RFI qui demande la nomination d'un administrateur provisoire.

Communiqué du SNJ CGT France 24

L'Humanité du 6 Janvier 2011

 

 

font-val.png

 

à France Inter ..

Publié dans SOCIETE

Commenter cet article