Forte mobilisation intersyndicale à Lyon pour la défense des retraites.

Publié le par DAN

  22 à 25 000 manifestants dans les rues de Lyon.
retraite-lyon-6.11.10.jpg

Les manifestations n'avaient pas débuté que déjà les médias s'empressaient d'annoncer la fin du mouvement social pour la défense des retraites - les intérêts des investisseurs capitalistes de la presse ou du pouvoir sont bien défendu et la déontologie des journalistes pas trop usée de ne plus servir. Malheureusement pour eux, la mobilisation à Lyon n'a pas flechie si l'on compare entre elles les manifestations des samedis qui n'auront eu qu'un succès relatif - les effets de toute cette propagande quotidienne n'ont été que marginaux.

Des initiatives heureuses sont venues animer la manifestation mais l'on se ressentait de l'absence de perspectives claires des directions confédérales - les UD se réuniront ce début de semaine probablement dans la suite des réunions confederales, pour autant il est perceptible que le mouvement social peut rebondir du fait déjà de l'accumulation des conflits d'entreprise et du contrecoup de la mise en oeuvre des lois promulguées.

 

L'appel à la syndicalisation, y compris des manifestants, doit être entendu car nous allons au devant de jours de luttes ou l'organisation des salariés jouera un rôle décisif. Mais sur le plan politique nous devons également précipiter la reflexion et l'organisation pour ne pas en être réduit à voter en 2012 pour le moindre mal qui serait aussi .. un moindre pire. En ce sens on peut s'interesser aux échanges entre Bertrand Renouvin et Jacques Sapir autour du projet de Comités d'action et de resistance dans la continuation d'un mouvement social qui s'illustra aussi en 2005 ou contre la loi CPE jusqu'aux luttes actuelles (voir).   

D'autre part suite aux provocations et à la repression dont on été victimes les lycéens et étudiants le 21 Octobre sur la place Bellecour un grand meeting aura lieu le 24 Novembre à 19h15 à la Bourse du Travail de Lyon avec entre autre l'intervention de Serge Portelli, magistrat, vice-président du TGI de Paris. Ce meeting est déjà soutenu (a) par une quarantaine d'associations, syndicats et partis politiques pour dénoncer le viol des libertés fondamentales par le gouvernement Sarkozy.


(a) Texte de l'appel -avant l'arreté de la date du meeting- disponible sur le site de l'UD CGT du Rhône.

 

Voici quelques propos de B.Thibault du jour qu'on retrouvera sans aucun doute dans son interview donnée dans l'Humanité: "La journée de manifestation d'aujourd'hui représente un nouveau temps fort. Il y en aura d'autres. Nous l'avons toujours dit: la CGT ira jusqu'au bout" "Même si la plupart des médias ont tiré le rideau, le mouvement est profondément installé dans le pays". "S'il s'avérait impossible de continuer la bataille sur les retraites avec un engagement unanime de tous les syndicats, la CGT continuerait le combat avec ceux qui le souhaitent" "Toutes (les lois) sont révisables en permanence". "Le mouvement social entre dans une nouvelle phase qui ne peut pas être celle du renoncement". "Le caractère injuste de la loi va s'appliquer rapidement. Je ne vois donc pas pourquoi il faudrait renoncer à tout faire pour empêcher son application. D'ailleurs beaucoup de salariés considèrent que ce n'est pas possible d'en rester là".  [source 7septembre2010.fr]

cgt a 

Publié dans SOCIAL Lyon

Commenter cet article