Europe - Comment la France résiste à l'intégration.

Publié le par DAN

Jeanne Hachette (Détail 2)NON AU TRAITE D'ATHENES !

La France résiste à "davantage" d'intégration européenne, une majorité de Français malgré la propagande des Partis Merkeliens (UMP, PS, Modem, ..) et des médias qui comme en 2005 se gaussent de ces "idiots" qui décidement ne comprennent rien. Les Médias, les comiques des JT et autres émissions de "variété" savent bien que, comme d'habitude, on roulera les Français dans la farine d'un nouveau Traité, de Lisbonne ou d'ailleurs - et pourquoi pas d'Athènes ? 
A l'expérience il existe deux manières de réussir davantage d'intégration européenne, celle mise en oeuvre par le Parti socialiste en Grèce avec l'arrivée au pouvoir de banquiers dans une large coalition avec l'extrème droite (gage que l'ordre se fera respecté et qui nous conduit à parler de "Traité d'Athènes"). Méthode également à l'oeuvre en Italie ou l'extrème droite était déjà au gouvernement, ou dans les coulisses, sur les genoux de Berlusconi, aussi (quel homme !). La seconde méthode consistant à mettre sous contrôle les gouvernements constitués par les Partis Merkeliens.
L'échec de la plus récente politique d'intégration européenne, conduite par les Nazis, n'avait pas rencontré non plus de grande opposition parlementaire, chaque Pétain rencontre son J. Lang. Mais depuis l'échec successif des anciens totalitarisme la bourgeoisie a compris les leçons de ces échecs, la mort de la démocratie se fait avec la complicité plus étroite de l'oligarchie, les Partis Merkeliens conservent une diversité de représentation. Il en est ainsi également au plan syndical ou la Confédération européenne des syndicats ne joue qu'un rôle de coordination auprès de la CFDT, FO, CGT et FSU.
Au fond ce qui manque à la France d'aujourd'hui c'est une volonté pour guider une majorité de nos concitoyens non pas à l'indignation, mais à la révolte et à la résistance. Mais se serait douter de notre pays qu'il ne donne naissance à une nouvelle Jeanne Hachette - si parler de l'autre Jeanne serait politiquement incorrect. 
Jeanne-Hachette--Detail-3-.jpg
Bref retour au "Libéralisme assisté" ou l'intégration expliquée aux aveugles.

La politique d'assistanat aux plus riches (dégrèvements d'impôts, de charges sociales, subventions publiques(a), ..), de "libéralisme assisté", pour reprendre une terminologie chère à notre ami Wauquier a connu son heure de gloire avec la privatisation des semences agricoles, sous peine de sanctions financières ("contributions") pour ceux qui persevereraient dans des pratiques ancestrales et d'en rajouter une couche avec l'autorisation de disséminer les semences OGM.

Ainsi donc il serait dangereux de limiter l'idée d'intégration européenne à quelques nuisances sur les politiques budgétaires ( réduction des dépenses publiques de santé et d'enseignement au profit de la marchandisation des services ..), la pollution est bien plus généralisée qu'il n'y parait comme nous allons le constater ces prochaines semaines sur le réseau ferré. 

 
(a) Un petit salut aux Merkeliens lyonnais, à Gérard Collomb pour l'insistance mise à faire financer l'entreprise privée de son ami Aulas (OL Land) malgré les déboires "sportifs" de ce dernier, déboires qui laissent peser le fardeau du financement des déficits à venir. Sans même parler d'écologie, destruction des terres agricoles et boisées de l'Est lyonnais, puisqu'il s'est même trouvé un Merkelien du gouvernement Sarkozy pour venir médailler l'éco-merkelien de service au Gras Lyon, le ridicule G. Buna.
   

Publié dans EUROPE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article