Elections piège à cons ! Morano, Guéant, Lang, Royal, Bayrou ..

Publié le par DAN

 
Adieu plan de carrière ..
 

Dans le rôle de l'indignée du suffrage universel, Ségolène Royal qui comme Meirieu (EELV) a Lyon fait les frais de la décentralisation du Parti et les affaires Gérini et Freche en avaient souligné l'importance, Royal remporte la palme : Connards d'électeurs. Un accessit pour Nadine Morano qu'elle devra partager avec son copain de chambrée Claude Guéant, les deux portes flingues de Nicolas Sarkozy éliminés, mais là la critique des connards d'électeurs a un autre fumet, peut être. C'est encore un plaisir que l'élimination de celui qui apporta sa voix à Nicolas Sarkozy pour la ratification du Traité de Lisbonne, l'élimination de Jack Lang.

Parmi toutes ces disparitions annoncées, l'élimination de François Bayrou est sans doute la plus riche d'enseignements politiques et d'abord parce que les thèses fédéralistes européennes qui faisaient le sel du centrisme sont aujourd'hui reprises par les libéraux de droite et de gauche, l'UMP et le PS.

Enfin parce que le système d'élection à la majorité locale est à la fois celui qui concourt à la disparition du Parti communiste des assemblées et tient l'expression des électeurs du FN à la marge, le système concourt à vider de sens le mandat de député de la Nation pour en faire un élu local. Aujourd'hui cet affaiblissement de la représentation nationale sert des intérêts facilement repérables.

Donc, nous dit on avec insistance, le Parti de la gauche libérale a tous les pouvoirs et déjà pour moderniser les lois sarkozystes, car c'est encore d'une gauche conservatrice du précédent quinquennat dont nous parlons. Ais-je dit connards d'électeurs ?   snoopyberet

   

Commenter cet article