Egypte, la révolution confisquée ?

Publié le par DAN

L'indignation ne suffit pas.

Point - Lyon RoyalEn retrait du bel élan médiatique en faveur de la révolution égyptienne, avec l'âge devenu prudent, je décrypte sans déception les derniers hieroglyphes de l'armée. Pourvoyant le pouvoir en chefs d'Etat et ministres, assurant la protection des manifestants contre des bandes venues là apporter la violence avec à propos et suffisammentde retenue, l'armée égyptienne semble exceller dans le rôle du marionnettiste improvisé.

La colonne vertébrale du régime finit par s'imposer comme arbitre.

Au fond la question aujourd'hui sera-t-ellede savoir qui des Mosquées ou des Casernes emportera la dernière manche d'un jeu qu'ils semblent résolu à jouer en duo. Les grands perdants pourrait être alors les restes de laicité et de libéralisme de cette république et ceux qui survivaient dans ces poches de démocratie.

Allons ne soyons pas paranoiaque même si parfois les révolutions ont des allures de contre-feu. 

   

Publié dans MONDE Arabe

Commenter cet article