Depardieu et Gérard Collomb en hommage à deux fascistes, les frères Lumière.

Publié le par DAN

Voilà qui aurait mérité la plume de Céline. Autour d'un bel hommage aux frères Lumière, Depardieu et Collomb, une photo de famille en quelque sorte que je ne pouvais manquer de saluer ici.

On ne sait plus très bien qui est Gérard Collomb, l'homme qui veille à l'expulsion des Rroms, à mettre à la rue femmes et aux enfants ou bien veille à l'élection de François Hollande; l'homme qui rêve d'un poste ministériel chez Sarkozyet voue une rancoeur tenace contre Martine Aubry, le Parti socialisse quoi !

Mais là avec les frères Lumière il est à son affaire. C'est peut être très Mitterrandien ? Insensiblement il se rapproche de la "pensée" de Bruno Gollnish - ce qui pour l'heure a du échapper à nos "anti-fascistes". 

Celine

"Auguste Lumière siégea au conseil municipal de Lyon mis en place par le régime de Vichy en 1941 (il n'y fut cependant presque jamais présent). En juillet 1941, il fit partie du comité de patronage de la Légion des volontaires français (LVF) créée à l'initiative du Parti populaire français (PPF) de Jacques Doriot. Il mit donc « sa notoriété d'inventeur au service de la collaboration armée avec l'ennemi qui pillait, torturait, déportait, fusillait… ». Louis Lumière est membre du Conseil national mis en place par Vichy. Auguste et Louis Lumière reçurent tous deux la décoration de la Francisque."

"En 1995, pour la célébration du centenaire de l'invention du cinéma, la Banque de France voulut honorer les frères Lumière en imprimant le nouveau billet de 200 FF à leur effigie. L'Amicale des Réseaux Action de la France Combattante protesta : « Les frères Lumière nous inspirent un profond mépris. Ils ne peuvent être honorés sans outrager les victimes de la collaboration. » À la séance du 24 juillet 1995 du Conseil Municipal deLyon, Bruno Gollnisch, professeur à l’Université Lyon-III, représentant le Front national, déclare : « Après Alexis Carrel […], ce sont donc de nouvelles figures illustrant le génie lyonnais qui se trouvent ainsi attaquées. » Il est intéressant de noter qu'Auguste Lumière développa des positions eugénistes proches de celles d'Alexis Carrel dont il est très proche au début de la guerre 1914-1918 : il préconisait en effet, croyant à la théorie médicale de la dégénérescence, que les malades tuberculeux soient interdits de descendance afin d'améliorer l'espèce.

L'affaire du projet d'impression de billets de 200 FF à l'effigie des frères Lumière fit grand bruit dans la presse : cette impression fut alors annulée par la Banque de France. Le billet sortit finalement à l'effigie de Gustave Eiffel.

L'historien Pascal Ory indique qu'à son avis le soutien des frères Lumière au gouvernement de Vichy n'avait pas dépassé « le stade d'une ou deux déclarations à la presse »." WIKIPEDIA (extrait)

   

Publié dans OLIGARCHIE Lyon

Commenter cet article