De la violence, du sang et des cadavres - une semaine ordinaire en Sarkozie

Publié le par DAN

 Mayotte-Greve-et-repression-Octobre-2011.JPG

 

 

 

 

Mayotte - Octobre 2011

 

Une semaine ordinaire.

Sans doute rien de très surprenant chez un homme lié aux ventes d'armes - non pas qu'il soit l'habile producteur de quoi que ce soit, mais un homme suspecté d'être lié à des financements troubles d'élections, d'être partie prenante dans des ventes d'armes à des dictatures et autres républiques bananières (rétro commissions et autres).

Bien sûr il était d'absolue nécessité que les CRS chargent le personnel des Mutuelles, les travailleurs sociaux venu défendre leur Convention collective lors d'un Congrès patronal à Lyon. Trois infirmières grievement blessées, un tableau de chasse dont nos gens d'armes et le Préfet du Rhône pourront s'enorgueillir lors d'un prochain pince-fesse à la Mairie de Lyon.

Il n'est pas moins surprenant que résultant de la baisse des effectifs dans les transports publics se multiplient les agressions, dans les bus ou les trains - là aussi désormais le profit fait la loi au détriment de la santé des travailleurs. Multiplication des accidents de travail ou des incidents techniques paralysant les trains.

Qu'au final il en soit réduit à faire voter les cadavres arméniens - comme là aussi la municipalité sarko-socialiste de Lyon - ne peut guère surprendre. Nous avions déjà vu ce pétainiste se repaître des cadavres de la Résistance, résistance aujourd'hui bien trop désarmée.

Oui nous sommes accoutumés et c'est une profonde désolation que de l'admettre, désarmés

   

Publié dans SOCIETE

Commenter cet article