"Comment se faire des amis" par François Hollande, et un commentaire de JL Mélenchon annoté par Eva Joly..

Publié le par DAN

dindon c

François Hollande doit sortir de la réserve qui lui avait si bien réussie à la tête du Parti Socialisse. Premier secrétaire de cette organisation, Il mena avec brio le débat qui devait permettre d'élucider les raisons de l'échec de Lionel Jospin en 2002, débat mémorable dont les enseignements guident apparemment son action.

Ma foi l'annonce tour à tour de la fermeture de la Centrale nucléaire du Bugey (1200 emplois) et de la construction de l'EPR de Flamanville auront révolté le Parti communiste (Rhône) et les écologistes d'EELV. L'on comprend mieux alors qu'il ait choisi d'ignorer la Fête de l'Humanité ou toute idée de débat avec Mélenchon qui s'évertuerait à lui faire perdre les élections.

Mais pour mettre en difficulté François Hollande faudrait il encore que Jean Luc Mélenchon n'accumule pas les thèmes de rupture avec le Parti communiste (Front de Gauche). Si la leçon chinoise de l'occupation du Tibet pouvait paraitre nostalgique et par là même sympathique à quelques frustrés du "panzer communisme", ses déclarations d'amour pour l'ONU, son soutien aux bombardements de l'OTAN sur la Libye (lire) n'ont pas été sans provoquer quelques révoltes et un certain regain d'une propagande communiste moins "unitaire".

Reste les écologistes qui depuis l'échec de Hulot semblaient avoir trouvé comme compromis de ne pas faire campagne pour Eva Joly. Peut être incompréhensible avec un accent à faire regretter le franc parlé de certains départements excentrés et cependant du centre de la France (merveille d'une décentralisation aux accents -sic- d'abandonEELV avait choisi de la rendre inaudible. Mais maintenant que faire ? les déclarations de F. Hollande rendant plus délicate la "stratégie du morpion" qui jusque là leur avait si brillamment réussie, davantage au plan électoral qu'à tout autre .. 

à suivre ..          
   

Commenter cet article