Ces étrangers qui votent Sarkozy contre la France, A. Merkel et l'Union Européenne.

Publié le par DAN

Un IV° Reich de mille ans ?
 
"Angela Merkel forge une coalition contre le challenger de Sarkozy" : c'est sous ce titre que l'hebdomadaire Der Spiegel révèle que la chancelière a convaincu d'autres partenaires européens de ne pas recevoir le candidat socialiste pendant la campagne.
Parmi ces alliés, l'Espagnol Mariano Rajoy et l'Italien Mario Monti.

La raison de cet ostracisme ? L'annonce par François Hollande d'une éventuelle renégociation, dès son accession au pouvoir, du pacte fiscal conclu entre les 25. Le Premier ministre britannique David Cameron, dont le pays n'a pas signé ce pacte, se serait lui aussi joint au trio et ligué contre le candidat socialiste.
Angela Merkel avait promis de soutenir Nicolas Sarkozy. A défaut d'être présente dans les meetings, elle a donc trouvé une forme plus discrète de soutien. François Hollande fait peur en Allemagne, en particulier aux conservateurs, qui craignent de voir revenir chez eux le vieux clivage droite-gauche. Cette intrusion dans la campagne française n'a pourtant valu à Angela Merkel qu'une volée de bois vert, pour l'instant : son ministre (libéral) des Affaires Etrangères demande "de la retenue" dans son pays et "de la modestie" en Europe, à propos de la campagne en France." FRANCE INFO 4 Mars 2012

Claude Guéant a raison, l'impudence de certains étrangers qui veulent manipuler les élections françaises est grande. Déjà il y avait les "Suisses", une première armée d'émigrants français campés à nos frontières derrière leurs coffres forts et qui tenaient une ambassade au Fouquet's,  il y a aujourd'hui plus dangereuse encore la nouvelle armée prusienne de la Grande Teutonne, l'Union Européenne, qui entend choisir le Résident de la république française.

Au final François Hollande sera-t-il victime de ses amitiés européistes contre nature ? en soi la chose ne serait pas pour me chagriner et d'ailleurs ce "général" socialiste serait il capable de repousser les envahisseurs ? de reconstruire nos défenses sociales et économiques, de restaurer le pacte républicain issu de la résistance, de redresser la France ?

Non.

Mais nous sommes témoin du désarroi de nombre d'entre nous, y compris dans des manifestations syndicales laissées sans perspectives de lendemains meilleurs. Aussi le Lyon Royal face à ces divers périls soutiendra, dans une logique d'union nationale, la candidature gaulliste de Nicolas Dupont-Aignan.  

  xxxxxxxxxxxxxxx Nicolas Dupont-Aignan France libre 
   

Publié dans NDA 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article