Carte postale de l'aéroport Lyon-Saint-Exupéry.

Publié le par DAN

Sarkozysme - La France prise en otage.

Les agents de sécurité de l'aéroport sont en grève, voilà bien une faille dans le dispositif "anti-terroriste" qui menace notre vie quotidienne de Berlin à New York et ou les libertés sont toujours mises à mal.

Ces salariés dont les rémunérations s'échelonnent entre 1.000 et 1.400 euros ne sont pas même salariés de ces aéroports, mais de sociétés sous-traitantes dont la liste est longue comme un poème,  et les profits intermédiaires certainement pas moindres pour la Génération Fouquet's. 

Faire grève pour exiger des négociations ! ils se croyaient certainement dans une démocratie, un lieu où des citoyens se rencontrent et débattent pour éviter les conflits ou seulement les résoudre. Leur emploi même aurait du les détromper, nous sommes en Ploutocratie et le rapport de force est la règle ! 

D'ailleurs remarquez bien qu'excepter les conséquences de la timidité des Confédérations syndicales, financées par on ne sait qui donc, je m'explique mal que les trains roulent encore ou que vous puissiez accéder aux autoroutes.

L'argent est sous le sabot des avions

Mais bien sûr on ne peut évoquer "Aéroport de Lyon" sans oublier la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI). Après la constitution de cette société qui manqua de s'appeler "Lyon Airport" (cousine de "Only Lyon" ?) la CCI reste un actionnaire important (30%) après l'Etat.

L'argent ne fait donc pas toujours défaut comme en témoigne, discrètement, les démêles judiciaires de l'ancien président de cette CCI, Guy Mathiolon (CGPME), mis en examen dans une affaire de trafic d'influence à propos de la construction de "Rhône-Express" et titulaire déjà d'une première condamnation pour gestion frauduleuse des marchés. 

Pour traduire toujours dans mon franglais approximatif le règne de la Ploutocratie à Lyon, comme ailleurs en France, cette jolie expression, "Only Ere Porc".

 

"Only Ere Porc"

 

xxxxxxxxxxxxxxxx

Publié dans SOCIETE Lyon

Commenter cet article