Capacité de nuisance, écologie et éco-système parlementaire.

Publié le par DAN

Celebre---Dimanche-au-parc-avec-John.jpg
Pollution.

Gros Lyon - Comme chaque matin en ouvrant mes fenêtres je m'interroge, sommes nous encore nombreux à espérer pouvoir aérer l'atmosphère de la ville ?

C'est la question sur laquelle quelques amis espéraient me voir méditer, l'environnement. les berges du Rhône qui depuis qu'elles sont piétonnières, interdites aux SDF, aux Roms et autres chiens sans laisses, papiers et autres banknotes. Banknotes pour se faire recevoir par le gros-collomb et son ami buna (en minuscules) ou peut être aulas - Le mobilier urbain aussi, dans les squares les bancs munis d'accoudoirs pour empêcher l'idée du sommeil réparateur. A l'évidence, buna-des-tours n'a pas encore placé d'argent dans le recyclage des cartons.

Et puis bien sûr les bois et les terres agricoles sacrifiées au dieu du fric, de la balle au pied, au grand stade privé d'aulas à grand frais de subventions publics pour les aménagements .. en attendant les déficits. 

Dans le même temps, pour amuser le gogo, je découvrais (Le Progrès), merveille des promesses d'accession à la propriété, que les sociétés civiles de co-propriétaires devenaient des coopératives ! - subventionnées il est vrai par quelques collectivités (espoir d'un "retour" politique ?) et j'ai même cru reconnaitre sur la photo un "proudhonien" grand teint ..  parmi les "voleurs".

Car à Lyon nous sommes déjà au Pays de l'Accord, je veux dire au paradis éco-socialisse. Le Gros Lyon c'est Disney-Land pour les bobos !

Et le souvenir d'une brève parisienne lors des émeutes de 2005, Krivine à la tête d'un Soviet de co-propriétaires, mobilisés pour sauver leur bien. 

Un Accord très réaliste.

Ma foi l'accord entre Parti socialisse et verts va à l'essentiel, des sinécures au Parlement.

La réduction du nombre des centrales nucléaires comme la réduction du nombre des années de cotisation pour la retraite, le problème sera réglé naturellement par l'usure et la casse. 

Par contre vous ne couperez sans doute pas à une nouvelle taxe "révolutionnaire" sur l'essence. En attendant de savoir si l'Elysée remplacera les avions et les voitures par des vélos.

Voilà résumé l'essentiel et je comprends Eva Joly de rester à l'écart, l'odeur de la merde est tenace.

Une question complémentaire peut vous venir, à 6% des intentions de vote (entre 3 à 4% du corps électoral), pourquoi les écologistes prennent ils tant d'importance ? Le nucléaire n'est sans doute pas la préoccupation première des Français, alors ? peut être simplement leur capacité de nuisance

   
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article