Cantona - Echec du café du commerce ou remise en cause du système bancaire privé ?

Publié le par DAN

Point - Lyon RoyalLes banquiers ou encore la presse libérale auraient tort de trop se réjouir car si l'opération lancée par Cantona est un échec, elle montre à la marge le divorce des classes moyennes avec "le système de la crise" - dans les faits une vaste opération de lutte de classe pour augmenter les profits, qui dévoile à contre-jour une réalité qui finira par venir à bout du régime liberal ; la remise en cause des valeurs et des institutions du néo-liberalisme.

La réalité de ce monde est plutôt dans la difficulté des populations modestes à conserver ou acquerir l'accès aux services du système bancaire (interdits bancaires, surendettement) qui constitue probablement la critique la plus acerbe du système économique et un pilier pour conserver la Banque postale dans le giron du service public. La révolution est davantage dans l'expropriation à des fins de redistribution sociale des richesses volées, dans une veritable mutualisation des moyens bancaires et autres aux fins d'assurer le développement local et durable.

Aussi, si les énergies existent, qu'elles s'emploient  pour entreprendre dans les mutuelles et les coopératives nouvelles dont nous avons besoin, dans l'agriculture, la pêche ou même les services financiers, etc, plutôt que dans des opérations stériles - parallèlement à l'action politique, en jetant les premières bases d'un monde nouveau.

   

Publié dans SOCIETE

Commenter cet article