B. Thibault, un départ .. ou la continuité ? - CGT -

Publié le par DAN

Se réunir et débattre à l'approche de l'élection presidentielle ! 

L'annonce du départ de Bernard Thibault de la tête de la CGT ne fera pas que des malheureux au sein de la Confédération. A lire "Le Parisien" (entre les lignes) on a même l'impression que l'Elysée en rajoute volontiers une louche. Quand au fond l'échec du mouvement social pour les retraites malgré la mobilisation et le capital de sympathie qu'elle recontrait dans la population, l'effort porté par les nombreux équipes militantes de la CGT, l'échec donc ne pouvait pas resté sans conséquences diverses.

Mais le plus surprenant est d'apprendre par la "grande presse" que Bernard Thibault désignerait déjà son successeur que l'on pourrait se croire à Neuilly sur les terres du Dauphin de l'Elysée. De trop graves problèmes se posent aujourd'hui au syndicalisme et à la CGT - et aussi l'approche de l'élection présidentielle, pour ne pas engager les instances confédérales dans un large débat préparatoire à cette nomination.

Enfin tout au long des semaines, des mois qui ont suivis le mouvement social de l'automne 2010 et quelques autres des syndicalistes de la CGT ont été poursuivis devant les tribunaux pour des motifs d'ordre public ; le refus du secrétaire confederal d'apporter son soutien à l'un d'eux(a) ce mois de Janvier(b) préférant diner en compagnie de l'employeur au CHU de Nantes, le député socialiste JM Ayrault, à quelques mêtres de là ou siégeait le tribunal, n'est sans doute pas de nature à engendrer de grands regrets. 


(a) Une "lettre ouverte" de celui-ci sur le site d'extreme gauche "ou va la CGT ?"

(b) Il participait à Nantes au Congrès de la FNSCBA-CGT.

".. A Matignon pourtant, on ne croit pas au départ du numéro un de la CGT. Peut-être parce que le président de la République compte sur lui pour démontrer, pendant la prochaine campagne présidentielle, que le dialogue social ne s’est jamais aussi bien porté en France depuis que la CGT est reçue à l’Elysée comme un invité de marque." Le Parisien 27/01/2010 CHU-Nantes-Ouest-France-Janvier-2011.jpg

Publié dans SOCIAL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article