Appel du 18 Juin, quand De Gaulle faisait le jeu du Front National !

Publié le par DAN

Parlons des racines nazis de l'européisme.

 

 

europeen.jpg 

 

 

 J'ai donc décidé à mon tour de céder à la facilité rédactionnellequi du "Monde" au "Nouvel Obs" en passant par "L'Humanité" fait rage et porte la menace d'excommunication pour cause de collusion avec l'extrème droite les patriotes qui contestent l'Union européenne, l'euro ou la mondialisation, les nouvelles traites négrières. Et bien ici nous parlerons des racines nazis de l'européisme avec la même volonté d'exclusion de la presse commissionnée.

 

Sans doute mon titre peut paraitre provocateur, mais au temps de la lutte contre les occupants allemand et italien(je dis çà pour nos amis de l'ancienne Savoie), le Front National était le nom d'une organisation de résistance patriotiqueet donc sans aucun doute De Gaulle faisait le jeu de ce Front National.

LeBaldesmaudits.jpg

 

 

 

 

Pour autant la lutte des nazis et des collaborateurs contre la résistance patriotique ne manquait pas d'arguments, la défense de l'europe, la construction des États-Unis d'Europe. Les cinéphiles connaissent cette scène du "Bal des maudits" ou Marlon Brando en officier de la Wermarcht défend à la terrasse d'un café les Etats-Unis d'europe face à la veuve d'un soldat français.

 

Et puis fort heureusement il y a ce Robert Schuman, pétainiste déçu, qui fait le lien entre les européistes d'hier et d'aujourd'huijuste symbole, le maire socialiste de Lyon(a)lui dédicacera un pont sur la saône.

  

marianne ancienne 

 

 

 Mais bon, les rédacteurs de la presse européiste, héritière de l'idéologie nazi, n'ont pas le charme de Marlon Brando ; et quand bien même je resterais fidèle à l'héritage du Vercors. Pour la France donc, avec le Front national de 1941 et le programme du CNR 

 


 (a) "Commentaire" - Un diablotin collombophile et frontiste, du Front de JM LePen, m'invitait à quitter Lyon si je n'aimais pas Gérard Collomb, sans doute à la suite des Rroms ou des SDF, l'hérédité parle ..

 

snoopyberet 

FRONT NATIONAL . "Créé le 15 mai 1941 par le Parti communiste français (Jacques Duclos, Pierre Villon), il était destiné à être la représentation « politique » des groupes de lutte armée : les Francs-tireurs et partisans français (FTPF). Par la création du Front national, le Parti communiste mettait son organisation clandestine, déjà bien structurée, ainsi que l’expérience de ses militants, au service d’un large rassemblement de résistants, ouvert à tous les Français, «hormis les capitulards et les traîtres». Les communistes furent les plus nombreux mais des adhésions vinrent de partout. Il compta parmi ses militants et ses cadres des membres de la SFIO, comme Claude Jordery, ancien député socialiste. Parallèlement à la lutte armée des FTPF, il se consacra à la propagande, à la fabrication de faux-papiers, au soutien logistique des clandestins et au sabotage.

Ce Front national a participé au Conseil national de la Résistance (CNR). On reconnaît son influence et celle du Parti communiste dans les mesures économiques et sociales portées dans le programme du CNR et appliquées après la Libération." Wikipedia

Publié dans SOCIETE

Commenter cet article