A Lyon, les chomeurs et précaires se mobilisent aussi pour le 27 Mai.

Publié le par DAN

FE greve

Les mesures dérisoires prises par le gouvernement de l'Elysée en faveur d'une fraction des chomeurs arrivés en fin de droit - plus d'un million de salariés ! - ne visaient sans doute qu'à désarmer un certain nombre d'entre eux le temps de promulguer une réforme qui en accroitra encore le nombre; les salariés de plus de 50 ans qui verront s'éloigner encore l'échéance de la retraite.

Depuis quelques semaines se multiplient les incidents, occupation des bureaux de Pole Emploi ou des sièges de Confédérations signataires d'accords scélérats (CFDT).

En ces temps ou les entreprises affichent des profits records, distribuent parachutes dorés, primes aux traders et autres "retraites" aux fauteurs de crise, la mobilisation des chomeurs et précaires ne peut laisser indifférent l'ensemble des salariés.

C'est aussi pourquoi je reprend ici l'information publiée par "Rebellyon".  

NON À L’EXCLUSION DE L’INDEMNISATION de plus d’un million de Chômeurs ! Rassemblement le 27 mai devant la direction régionale de Pôle emploi

La situation sociale dans le pays ne cesse de se dégrader. Les licenciements sont toujours plus massifs, et il n’y a pas de travail pour la plus grande part de ceux qui sont d’ores et déjà au chômage. La nouvelle convention chômage, les exonérations de cotisations patronales, les circulaires du gouvernement poussent Pôle Emploi à accentuer les radiations arbitraires. Un million de chômeurs arrivent en fin de droit cette année. Parmi les 5 millions de chômeurs réels en France, combien vont se retrouver à la rue très prochainement ?

Nous ne voulons pas l’aumône mais la justice sociale ! Nous ne sommes pas responsables de la crise et du chômage, ce n’est pas à nous de la payer !

Notre région est particulièrement touchée. Les radiations se banalisent et leurs conséquences sont désastreuses ! 100 000 chômeurs y arrivent en fin de droit, dont 40 000 n’auront le droit à aucune allocation, ni RSA, ni ASS. Le « plan rebond pour l’Emploi »annonçant un « filet de sécurité » pendant 6 mois laissera 360 000 personne sur le carreau et annonce une « fin de droits des fins de droits » pour octobre 2010. Nous tenons à rappeler que pour nous l’allocation chômage devrait être versé jusqu’au retour à un travail stable, un CDI payé décemment a fortiori dans une période de crise ou il n ’y PAS de travail !

Dans toute la France les privés d’emploi s’organisent, occupent des pôles emploi, construisent la « grève des chômeurs », car subir n’est pas une fatalité. Notre pétition a été signée par plus de 1000 personnes dans le Rhône pour exiger l’arrêt pur et simple des radiations, le maintien de l’indemnisation du chômage et son augmentation et continue de l’être devant les pôles emplois.

Nous considérons le gouvernement et les pouvoirs publics comme responsables de la situation actuelle. Les mesures d’urgence nécessaires pour arrêter la spirale de la misère doivent être imposées par notre mobilisation à tous.

Nous appelons les prives d’emploi, les précaires, à s’organiser et à se rassembler le 27 mai 2010 à la direction régionale de Pôle emploi où nous remettrons notre pétition, pour exiger notamment :

  1. L’arrêt immédiat des radiations
  2. Le maintien des indemnités pour les 1 million de chômeurs en fin de droit
  3. La suppression du 39 49 et la mise en place d’un numéro gratuit pour chaque Pôle Emploi !

Rassemblement le 27 mai à 14h à la direction régionale de Pôle emploi au 92 cours Lafayette Lyon 3

 

Publié dans SOCIAL Lyon

Commenter cet article