1° Mai - La confrontation, les syndicats face au 1°Mai des fainéants de l'UMP : actionnaires, spéculateurs, oligarques.

Publié le par DAN

 

François chérèque va devoir manger son bonnet d'âne et avec lui nombre de fonctionnaires syndicaux de l'Intersyndicale, le 1° Mai sera politique, ainsi en a décidé l'adversaire des populations modestes, des travailleurs pauvres, Nicolas Sarkozy.

L'initiative est décidément toujours dans le camp de la bourgeoisie, les pétainistes cherchent à se ré-approprier leur fête et dans le même temps le Parti de Marine Le Pen - c'est un véritable bouquet de muguet que s'offre Nicolas Sarkozy et je n'en suis pas surpris.

M'indigne davantage l'apolitisme affiché par les fonctionnaires syndicaux, mais peut être ne cherche-t-on pas à combattre le pétainisme là où il se cache vraiment ? car la spécificité du 1° Mai ne tient pas tant à une exclusivité du droit de manifester qu'à la spécificité des politiques sociales et économiques que l'on devrait défendre.

Au fil des défaites successives du mouvement social, malgré les efforts de mobilisation consentis par les salariés, les fonctionnaires syndicaux continuent de faire la loi, peut être aussi un travail de fainéant.  

L'apolitisme vecteur du vote Le Pen dans les syndicats (maj).
On doit encore souligner les bons scores enregistrés par le Front National ou .. Nicolas Sarkozy chez les salariés "proches" de FO ou de la CFDT ; "l'apolitisme" produit ses fruits les plus exécrables, le vote en faveur de Nicolas Sarkozy, mais sans doute aussi la cause est elle à chercher dans la persistance d'un "anti-communisme" qui mériterait aujourd'hui d'être mieux analysé. 
"..Sans grande surprise, les salariés proches de la CFDT sont ceux qui ont le plus voté Hollande (56%), puis Sarkozy (15%), Le Pen (12%) et Mélenchon (6%) [...] Chez Force Ouvrière (FO), les choses sont un peu différentes : à 28%, les salariés s’en déclarant proches ont certes choisi François Hollande en premier, mais aussi, et juste derrière, Marine Le Pen (25%), soit un taux supérieur de 7 points au reste de la population .." Libération
NB. Le rédacteur de ce blog persiste à considérer que Nicolas Sarkozy fut et reste plus dangereux que Marine Le Pen.           
 
 Pétain, pétainisme et Fête du travail  
"Le 24 avril 1941, le maréchal Pétain, instaure officiellement le 1er Mai comme « la fête du Travail et de la Concorde sociale ». À l’initiative de René Belin, ancien dirigeant de l’aile anticommuniste de la CGT(Confédération générale du travail) devenu secrétaire d’État au travail dans le gouvernement de François Darlan, le jour devient férié, chômé et payé. La radio ne manque pas de souligner que le 1er mai coïncide aussi avec la fête du saint patron du maréchal, saint Philippe. L’églantine rouge, associée à la gauche, est remplacée par le muguet." (Wiki)   1-Mai-2012---L-Huma-jpg
   
Déjà publié sur mon blog :  
1° Mai 2012 à Lyon avec les collectifs chômeurs pour une réelle révolution ! Tous Place Jean Jaurès à 10h30.
1° Mai 2012 - Coloniser Mars ou construire l'Europe sociale ? (Intersyndicale)
   
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article